Récitals

« MES AIRS DE DIVA »

L’air d’opéra est le moment privilégié de l’expression des états de l’âme. L’action s’interrompt, le temps reste suspendu et le compositeur nous fait pénétrer dans l’intimité du personnage : ardeur juvénile de Chérubin dans Les Noces de Figaro, langueur désespérée de l’épouse abandonnée chez Vivaldi, audace malicieuse de l’exquise soubrette Despina dans le Cosi fan tutte, humilité et nostalgie chez la belle Manon de Massenet. Ce programme nous fait voyager à travers les époques et les styles et est agrémenté de quelques mélodies choisies pour leur caractère théâtral les rapprochant de l’opéra.

Écouter un extrait sonore du spectacle :


« MES AIRS DE DIVETTE »

Offenbach, Messager, Léhar, Lopez et les autres ! Gaîté, romantisme, légèreté… l’opérette, c’est du champagne !

Depuis les incontournables succès d’Offenbach extraits de La Belle Hélène ou de La Périchole jusqu’aux opérettes fantaisistes des Années Folles et aux heures de gloire de Luis Mariano, ce programme affiche quelques brillantes pages de ce genre musical particulièrement festif et léger.

On balance aux rythmes variés des valses, des fox-trots et des tangos ; on se divertie des loufoques parodies de la Grèce Antique dans le Phi-Phi de Christiné ou des romans de cape et d’épée avec Varney qui envoie ses Mousquetaires au couvent, et l’on peut se réjouir pour finir d’une délicate touche de sentimentalisme devant les amours de Goya dans Le Prince de Madrid ! Un moment délicieux.


« AIRS RELIGIEUX ET PRIÈRES À L’OPÉRA »
Elise Archambault

Ce programme se propose de rendre les multiples et sublimes facettes de la prière faite musique. Elan de gratitude ou supplique désespérée, monologue d’introspection ou seconde de jaillissement joyeux, la prière offre une extraordinaire palette d’expressions de sentiments humains.

Peut-être est-ce pour cette richesse et cette profondeur de sentiment que certains airs d’opéra parmi les plus émouvants et les plus fameux sont des prières. Qu’il suffise de citer Casta Diva de la Norma de Bellini – air dans lequel, avec une tendre et lente mélodie, Norma demande à la lune de répandre sur la terre la paix qu’elle fait régner au ciel – ou bien le Vissi d’arte du Tosca de Puccini, aparté insolite au cœur du drame, surprenant mélange d’ardeur et de recueillement.

L’écriture de musique proprement sacrée recèle également d’infinies nuances qui vont de l’humilité douce à la franche ferveur. Il existe ainsi un contraste saisissant entre “ l’Agnus Dei ” de Bizet, d’un lyrisme irrésistible, et la pièce de Poulenc Priez pour Paix écrite comme une prière humble et solitaire pour un oratoire de campagne.

A l’amant, à la lune, à Vénus ou à Dieu, la prière est un moment unique, magnifié ici par la musique et la voix.


« NOËL SACRÉ – NOËL PROFANE »

noel

Le thème de Noël a inspiré quantité de compositeurs d’horizons très divers. Il est aussi présent dans le répertoire des musiques populaires du monde entier. Mélange de musique religieuse savante et de chants traditionnels colorés, ce récital égraine au fil des airs des moments de ferveur et de joie exaltée, des pauses de recueillement, de douces ballades, une étincelle de swing et aussi une jolie pointe d’humour ! Joyeux Noël !» En concertation avec l’artiste, il peut aussi être aménagé en fonction de vos envies, de la présence d’un orgue…